volume 17, issue 1, P95-115 2001
DOI: 10.1093/oxrep/17.1.95
View full text
|
|
Share

Abstract: RÉSUMÉDurant les deux dernières décennies, le taux d'épargne personnelle aux États Unis, largement médiatisé, est devenu négatif alors qu'il était à deux chiffres. Premièrement, nous cherchons à expliquer la baisse du taux d'épargne du National Income and Product Accounts (NIPA). La littérature macroéconomique suggère que près de la moitié de la baisse observée depuis 1988 peut être attribuée à des dépenses des gains en capital boursiers des ménages. Un autre trente pour cent est lié à des transferts comptabl…

expand abstract