volume 9, issue 1, P34-47 2007
DOI: 10.1590/s1517-106x2007000100003
View full text
|
|
Share

Abstract: Alors que le monde moderne se définit par le dépérissement de la religion et de la magie devant les progrès de la science et de la raison, le sens que Baudelaire donne à la modernité est celui d’une opération magique. Sans prétendre résoudre ce paradoxe, le présent article a l’ambition de mieux le cerner en comparant l’esthétique de Baudelaire à ses lectures du dix-huitième siècle.

Search citation statements

Order By: Relevance

Paper Sections

0
0
0
0
0

Citation Types

0
0
0
1

Publication Types

Select...

Relationship

0
0

Authors

Journals