2016
DOI: 10.3917/rhlf.164.0857 View full text |Buy / Rent full text
|
|

Abstract: Alors que Monet venait de lui offrir une toile (La Seine -ou le Trainà Jeufosse), Mallarmé aurait déclaré à Berthe Morisot : « Une chose dont je suis heureux, c'est de vivre à la même époque que Monet 1 ». L'anecdote suggère qu'entre Mallarmé et les peintres impressionnistes, il y eut d'abord le sentiment d'une contemporanéité heureuse, -l'accueil partagé de quelque « bel aujourd'hui », « vierge » et « vivace 2 », dévolu à la création, -en même temps que la compréhension d'une « époque du siècle 3 », « scrutée… Show more

Help me understand this report

Search citation statements

Order By: Relevance
Select...
0
0
0

Publication Types

Select...

Relationship

0
0

Authors

Journals