volume 23, issue 2, P281-295 2012
DOI: 10.1017/s095926951200021x
View full text
|
|
Share

Abstract: ré suméCette recherche viseà examiner empiriquement l'idée commune que les Suisses romands parlent lentement. Nous avons comparé, en parole lue, diverses variables temporelles produites par des locuteurs provenant d'une variété régionale française (Brunoy en Ile-de-France) et de deux variétés régionales suisses romandes (Neuchâtel et Nyon), et ce, en tenant compte de l'âge et du sexe des locuteurs. Les résultats montrent, d'une part, que, parmi les diverses variables temporelles, seule la vitesse d'articulati…

Expand abstract

Search citation statements

Order By: Relevance

Citation Types

0
4
0
3

Paper Sections

0
0
0
0
0

Publication Types

0
0
0
0

Relationship

0
0

Authors

Journals