volume 16, issue 3, P575-588 1961
DOI: 10.3406/ahess.1961.420750
View full text
|
|
Share

Abstract: Le titre du gros livre de M. Robert Mauzi peut prêter à confusion. Mais dès les premières pages l'auteur précise son dessein : étudier l'idée que le XVIIIe siècle s'est faite du bonheur individuel, et non ses vues sur l'organisation du bonheur collectif. Appliquée à une époque qui a fait de la sociabilité naturelle un véritable dogme, la distinction surprendra par son caractère tranché. Disons tout de suite que l'ouvrage ne serait pas ce qu'il a voulu être, c'est-à-dire l'analyse d'un « certain état historique…

Expand abstract

Search citation statements

Order By: Relevance

Citation Types

0
0
0

Paper Sections

0
0
0
0
0

Publication Types

0
0
0
0

Relationship

0
0

Authors

Journals