volume 6, issue 2, P306-309 2004
DOI: 10.1590/s1517-106x2004000200010
View full text
|
Sign up to set email alerts
|
Share
Charles-Ferdinand Ramuz

Abstract: Pourquoi venir le chercher ici quand il n'y était plus, quand il ne pouvait plus y être? c'est ce que je me répétais. Il me le fallait vivant. Je n'ai eu qu'à sortir de la ville; elle n'est pas grande. [...] On ne voyait rien encore, à cause des murs, dépassés seulement de distance en distance par la cime d'un cyprès ou des feuillages ronds; mais quand celui que je cherchais s'est enfin dressé devant moi, c'est de partout qu'il s'est dressé, me sautant contre. Cette ruine qu'une large crevasse prend en travers…

Expand abstract